Chemin des Baujus

Publié le 20 Juin 2016

Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.
Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.

Pluie, soleil, ni l'un, ni l'autre...Ce fut le cas ce samedi matin.

Le chemin des Baujus.

Ce chemin historique qui n'est plus fréquenté que par les sportifs locaux et à l'occasion par quelques marcheurs d'ici et d'ailleurs était une voie de communication importante qui permettait au "Baujus" (habitants des Baujes) de descendre de leur vallée suspendue pour venir travailler dans leurs vignes mais aussi de passer par St Pierre d'Albigny, puis Pau où ils prenaient le bac pour traverser l'Isère et aller ainsi avec leurs mules chercher le minerai de fer à St Georges d'Hurtières. La Maurienne avait le minerai mais pas de bois; les Baujes n'avaient que cela...du bois... C'est ainsi que l'industrie des premiers clous naquit dans les Baujes...
Pour pas que ce chemin se perde, pour qu'il continue à être fréquenté, certes pour d'autres usages que le transport de charges diverses, heureusement, il ne devait guère être facile ce labeur pour lequel il a été conçu.

 

Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...
Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...
Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...Pose dégustation finale et retour du travail...

Pose dégustation finale et retour du travail...

Les Chemins de Traverse entretiennent donc ce fameux chemin, bien sûr sur la partie qui est sur le territoire communal, d'abord pour le plaisir de partager une grosse matinée de travail ensemble dans la bonne humeur  qui sera suivit d'un petit apéritif "nature" où l'on déguste dans la convivialité une variété de petites choses délicieuses faites par les uns où les autres , mais aussi pour que nos amis(es) trekeurs (ses) marcheurs(ses) et promeneurs(ses) trouvent intérêts et plaisirs à les emprunter. Ne vous en privait donc surtout pas.

Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...
Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...
Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...Portaits de CDTistes...

Portaits de CDTistes...

Rédigé par Guy Harchin

Publié dans #Chemin de Traverse

Repost 0
Commenter cet article