Le chemin des Bataves

Publié le 28 Mars 2017

Le chemin des BatavesLe chemin des Bataves
Le chemin des BatavesLe chemin des Bataves
Le chemin des BatavesLe chemin des Bataves
Le chemin des BatavesLe chemin des Bataves

Nous avions rendez-vous sur le chemin des Bataves, interdit à tous véhicules et à fréquenter avec prudence celui-ci croisant deux couloirs d'avalanches, dont l'une est la plus haute d'Europe : 1000 m de hauteur !

Que sont-ils donc venus faire par ici ces révolutionnaires Bataves des pays froids ? Ils sont sans doute venus en masse pour qu'un chemin passant sur les hauteurs de Fréterive proche des frontières de Savoie porte leur label, difficile de croire que quelques voyageurs néerlandais traversant régulièrement les bois (autrefois des près ou des terrasses de cultures) ont baptisé ce chemin !

Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves

Cette fois le travail était important et les "FAPs" sont venus nombreux et de surcroît aidés d'un Maître forestier... Un chemin montant du village rejoint celui des Bataves et une portion de celui - ci était fortement dégradé par un ru aujourd'hui mais torrent d'importance quand les pluies le gonfle. Entravé par arbres et branches mortes il a fallu rétablir son cours le mieux possible pour le canaliser dans sa traversée du chemin qu'il emportait en deux endroits. Transport de troncs et de pierres dans une pente glissante boueuse ont donc été la cause principale de la transpiration de nos membres. Sens de l'équilibre, vigilance par rapport aux arbres qui tombent, aux troncs qui roulent, aux ronces qui lacèrent, un certain mépris face à la boue qui macule vêtements et visages ont été nécessaire pour rendre ce bout de chemin à la fréquentation du promeneur qu'il soit Batave ou pas...
En tous cas le nombre et l'ardeur de la dizaine de FAPs ont eu vite fait d'abolir cette rude anarchie naturelle rétablissant ainsi l'ordre et la sente publique.
A l'instar de nos Gaulois, Atrébates, Flamands, Bataves et Allobroges pour ne citer que les principales origines du groupe on grilla le diot sur un feu de bois, cette matière morte ne manquant pas autour de nous, que l'on accompagna de pommes de terre sous la cendre, on arrosa cela avec un breuvage du Prieuré St Christophe, privilège rare mais au combien gouleyant... Puis buffets des desserts  maisons et café ou thé ou tisane,
Bref, un grand moment de sept heures de labeurs,plaisirs et délices partagés...
 

Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves
Le chemin des Bataves

Rédigé par Guy Harchin

Publié dans #Frette-Rive

Repost 0
Commenter cet article