SALE TEMPS POUR LES TOTEMS

Publié le 4 Juillet 2017

SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS

Dernier chantier avant les vacances...

Nous étions onze à braver la météo, l'annonce officielle d'ensoleillement était un peu présomptueuse, c'est le moins que l'on puisse dire, quelques gouttes ne nous ont même pas perturbé lors de notre premier travail. Il s'agissait avant tout de vérifier la tenue et la verticalité des totems indiquant les noms et directions de sentiers.
Ceci n'a l'air de rien pour le néophyte, mais il faut d'abord chercher et trouver les cailloux adéquats pour caler leurs bases, voyez à cet effet la joie de Lise sortant de la brousse avec sa charge et la concentration d'Eric sur son labeur. Ensuite il faut caler en tapant à la masse, BernarPA s'y colle avec force, avec l'assistance de Claude qui place les cailloux, pendant que BernardPI vérifie la verticalité avec un fil à plomb de sa conception : un cailloux au bout d'un extenseur... Comme dans toutes bonnes entreprises Il faut des superviseurs pour indiquer ce qu'il faut faire, la méthode à appliquer et décréter que c'est bon, pas forcément "bien" ou "excellent", les exécutants risquant alors de prendre la grosse tête à défaut d'une augmentation (nous sommes bénévoles rappelons le ici). Ce seront BernarR et bien sûr Luc notre Président.

SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS
SALE TEMPS POUR LES TOTEMS

Les Coutins Jérusalem, Jérusalem Monplan,  boucle Jérusalem Jérusalem par la montée vers le col du Pota et descente par les Millières, soit quelques kms de sentiers ont été vérifiés, quelques ronces ici pour les sécateurs des Dames Valérie et Béatrice entre deux conversations, lianes de chèvrefeuilles sauvages là pour la joie de Jane-Lise et Tarjean-Pierre ,un peu de tronçonnage au grand plaisir de BernarP avec une tête d'épicéa barrant le chemin du Pré Mollard. Notre Président s'est réservé quand à lui la tâche la plus difficile, visser les plaques de signalisations aux endroits stratégiques, définis néanmoins en concertation avec quelques membres observateurs...
 

Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules
Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules
Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules
Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules
Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules
Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules

Larves et jeune triton dans l'eau du Gargot. Fossile d'Ammonite et campanules

Toute l'équipe au pique-nique des Coutins

Toute l'équipe au pique-nique des Coutins

Pour cette dernière séance avant vacances nous devions faire la journée, un Pique-nique réunion débat était prévu à cet effet. Nuages et pluie devait disparaître au alentour des onze heures non sonnantes mais trébuchantes (terrain quelque peu glissant) et laisser apparaître le soleil. A notre insu il en fut décidé autrement, les nuages furent bien là toute la matinée, lâchant à peine quelques gouttes, ils dépassèrent leur horaire, restant obstinément collés aux cieux et, heureusement à la phase finale du repas, entre poires et fromages et avant le café ils ouvrirent grandement leur réservoir, répétant leur vidange deux fois à faible intervalle. A peine mouillés mais fortement indisposés de ne point finir sereinement, nous décidâmes de poursuivre notre débat au foyer de Béa et Guy, au sec, les uns devant un thé, les autres devant un café.
Pour finir, si les conversations ont été bon train elles ne font pas oublier la tourte extra de Luc, le super cake d'Anne Thérèse, le clafoutis aux cerises délicieux de Thérèse, le gâteau hybride aux abricots de Guy, et enfin le merveilleux napolitain chocolat de Lise. Vous comprenez sans doute par quoi on nous tient pour nettoyer et entretenir les sentiers du pays...!

Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse
Le pique-nique perturbé par une grosse averse

Le pique-nique perturbé par une grosse averse

Rédigé par Guy Harchin

Publié dans #Chemins de Traverse, #ACTUALITES GENERALES

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article