Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
VIES d'ASSOSS COEUR DE SAVOIE

Nous relatons ici les activités des associations de Coeur de Savoie qui le souhaitent, chaque adhérent à l'une ou l'autre pouvant ainsi être au courant des événements à venir dans leurs pages ainsi que des comptes rendus de ceux-ci dans les rubriques actualités. Le but de ce blog est d'assurer une interaction entre les activités de chaque associations et de pouvoir ainsi agir ensemble sur une fête, une animation ou faire oeuvre commune sur un projet. Chaque association étant maître de ses écrits et photos montrés ici. Par respect pour la vie privé nous ne nommons jamais les adhérents par leur noms de famille, éventuellement leur prénom hors ceux qui ont, adhérents ou pas , une vie publique notoire (responsables ou élus en général)

ENTRE NOUS LES 20 ANS

Publié le 23 Mai 2022 par Guy Harchin

ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS

Tout a commencé par un café aux ruines de la Grange Colon. Café ou thé bien sûr même si la télé n'était pas là...Pas de petits pains ni de croissants... bon tant pis, de toute façon on est pas venu là pour le petit déj mais pour débroussailler... certains ont déjà pris les débroussailleuses en mains et moi je batifole aux fleurs et aux papillons... Le café... j'arrive en retard, pas sérieux le Vice Président..."ils ont installé la banderolle et d'aucun explore la Grange Colon pour y installer le barbecue...terrasser, creuser un peu, déplacer quelques pierres et le tour est joué.

ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS

Il était matin Il faisait beau
Ca sentait la fleur fraîche et le terreau
Dans notre sentier
On coupait et l'on cisaillait
Pour qu'y pénètre avec sécurité et bonheur
Le promeneur, le marcheur et randonneur

ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS

C'que c'est beau la photographie
Les souvenirs sur écran de lumière
Pas d'raison pour qu'on les oublie
Les beaux bois, les beaux sentiers

C'que c'est beau la photographie
Bougeons plus ! la batterie faiblit
Y a pas d'raison pour qu'on oublie
Sa p'tite gueule sur l'instantané

ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANS

Ca y est maintenant tout le monde est réuni
Autour des 20 ans de l'association
Il y a les plus jeunes et les anciens
Et même ceux qui viennent de loin
Avec aussi dans les souvenirs
Ceux qui ont traversé l'histoire des chemins
Sans partir dans les sentiers de l'oubli
Denis Gesson notamment qui a quitté nos Chemins le 5 novembre 2021

 

ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS

C'était la fêêête
Derniers palabres entre les uns
Dernières paroles entre les autres
On a ouvert le Crémant de Savoie
Croqué les plaisirs salés secrets des uns et surtout des unes
Mangé les diots grillés et les patates sous la cendre de la Combe
La tome des Bauges
Et puis le gâteau de la Grange du Chef Lieu
Et maintenant c'est le temps qu'on remballe
Que l'on fasse disparaître toutes braises
En se gardant bien de préserver pour vos chemins notre flamme
Qu'on replie tables, chaises, couverture et oripeaux
En rendant le sentier propre aux fleurs, aux herbes, aux papillons et aux oiseaux.

Ce n'est qu'un au revoir Chemins
Nous reviendrons un samedi par mois au moins
De vos passages nous sommes les gardiens

ENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
ENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANSENTRE NOUS LES 20 ANS
Commenter cet article